Le couple selon Anael

Question : qu'en est-il de la relation de couple, quand on est sur le chemin de l'Unité ?

Bien aimé, la plupart des relations entre êtres humains ont été bâties, au sein de cette Dimension, sur un principe de dominant / dominé. Cela est une règle absolue, appelée aussi ordre de préséance, qui correspond à une règle absolue de votre Dimension.

Le passage et l'évolution vers l'Unité s'accompagne d'une disparition totale de ce rapport dominant / dominé.

Il y a donc égalité. Ainsi donc, il n'y a pas plus de différences dans la relation homme / femme de couple que dans une relation homme / femme non de couple, ou dans une relation homme / homme, ou dans une relation femme / femme. Il n'y a plus de notion de domination.
Il n'y a plus de notion de pôle actif et de pôle passif, ainsi que vous l'aviez vécu à travers, par exemple, les notions de sexualité d'émission et de réception.
Les deux pôles deviennent émissifs. Il n'y a plus de possibilité de vivre au sein de ce que vous avez appelé, et que vous continuez à appeler couple.
Les notions exclusives n'existent plus. La Conscience Unifiée fonctionne de façon inclusive, en réunifiant l'ensemble des Consciences. À partir du moment où vous vivrez au sein de la nouvelle Dimension, il n'y a plus de distance et il n'y a plus de séparation entre les Consciences et entre les activités mentales.
Ce que vous émettez comme pensées, comme attractions, comme désirs, se manifestent sur l'ensemble de la collectivité.

Ainsi, désirer un Être, même dans le sens le plus noble, est connu instantanément de l'ensemble de la collectivité. Les pensées deviennent ordonnées et elles doivent devenir, aussi, cohérentes, dans la mesure où il n'y a plus de secrets, au sens où vous l'entendez.

La perméabilité devient totale. Ainsi, au sein des Dimensions les plus élevées, l'émission de pensées, au sens action, d'un Archange, est captée instantanément d'un bout à l'autre des multi-univers et des multi-dimensions par l'ensemble des Archanges mais aussi par l'ensemble des autres Dimensions.

La singularité existant au sein de votre Dimension, faisant que la Conscience est séparée et divisée, n'existe plus.

Ainsi donc, tout ce qui est bâti sur un modèle duel (principe de domination, principe de soumission, principe de dominant / dominé, principe de mâle et de femelle) n'existe tout bonnement plus dans les Dimensions supérieures.

Alors, être en route vers l'Unité ne veut pas dire supprimer les couples ou supprimer la relation homme / femme mais celle-ci doit devenir adulte, c'est à dire équilibrée, où il ne peut exister de notion de dominant et de dominé.

Il ne peut exister de notion d'asservissement à l'autre. Ceci est valable, évidemment, dans toutes les relations humaines mais de manière fort importante et d'une acuité toute parfaite et toute extrême, je dirais, au sein d'un couple.

La modification des rapports existant entre les hommes et les femmes au sein des couples conduit actuellement à un certain nombre de réajustements que vous observez.

Nombre de couples se créent, se recréent ou se défont.

Les relations ascendantes / descendantes doivent suivre aussi le même sens de la Libération. La relation est équilibrée au sein de la cinquième Dimension.

Elle ne peut être un asservissement ou une domination quelconque. Ainsi, vos relations se transforment. Ainsi, nombre d'êtres humains, aujourd'hui, ne supportent même plus les relations appelées, au sein de votre humanité, hiérarchiques.

Les notions mêmes de hiérarchie, au sein des ordres constitués, vont voler, elles aussi, en éclat. Cela fait partie de la Révélation et de l'émergence, au sein de votre dimension, du supra mental.

Alors, vous devez suivre, à titre individuel, les lignes de moindre résistance. Aller dans le sens de l'Unité, c'est faire preuve d'équilibre c'est à dire arrêter de vouloir dominer l'autre ou de vouloir le désirer pour lui ou pour soi mais établir une relation au sein du Cœur.

Alors, bien évidemment, l'évolution en est différente selon les couples. Certains sont appelés encore à vivre des phénomènes d'alternance, je dirais, de domination et de soumission, ne serait-ce qu'au travers de la sexualité, ou de la relation sociale, habituelle.

Néanmoins, tout ceci est en train de se transformer et de disparaître. Bien évidemment, la transformation et la disparition n'en est pas au même stade au sein de chaque Conscience et de chaque être humain.

Cela est en route et cela se manifestera de plus en plus violemment, de plus en plus crûment et de plus en plus de manière évidente.

L'évidence s'installe que la relation se transforme. Elle doit être empreinte de respect, d'humilité, de tolérance, ce qui est rarement le cas, même dans l'Amour humain empreint de sentiments et empreint de sexualité.


Question : dans les Dimensions Unifiées, il n'existe pas de relation privilégiée entre les Êtres ?


La seule relation privilégiée que vous ayez, au sein des Dimensions Unifiées, est la relation que vous avez tous, et que nous avons tous, avec la Source. Toute autre relation ne peut pas être privilégiée, au sens où vous l'entendez et en particulier au travers de la notion de couple. Ce qui ne veut pas dire que les couples ne se forment pas. Il peut exister des associations, ou des apparillages d'Être à Être, de Conscience à Conscience, pouvant même évoluer, au sein de la Vie, de manière conjointe, sans pour autant être enfermés au sens de la relation privilégiée, telle que vous l'entendez. La relation privilégiée, telle que vous la définissez au sein de votre humanité, n'est, le plus souvent, qu'empreinte de domination et d'appropriation alors que la relation Unifiée est une restitution à l'Unité essentielle de l'Être.



Question : comment anticiper sur ces nouveaux modes de fonctionnement ?


Bien aimé, il n'y a pas à anticiper. Au sein même des couples existant aujourd'hui, l'homme et la femme, ou les deux hommes, ou les deux femmes, ne sont pas nécessairement aux mêmes niveaux évolutifs, ce qui crée toutes les tensions et tous les déséquilibres et les ruptures existant et qui s'amplifient au sein de cette humanité. Certains sont encore dans des modes de fonctionnement anciens. D'autres sont, déjà, dans des modes de fonctionnement nouveaux. Alors, si les deux individus, au sein du couple, fonctionnent sur le mode nouveau, cela ne pose plus de problème. Mais imaginez les problèmes dans un couple où l'un est resté sur les modes de fonctionnement anciens et l'autre est déjà dans les modes de fonctionnement nouveaux. Il y a incompatibilité Vibratoire de plus en plus forte et cela aboutit, de manière inexorable, à ce que vous appelez séparation. Il vaut mieux une séparation qu'une relation faussée. La Vibration qui vient vers vous vous engage au sein d'une relation de type Unitaire où il ne peut y avoir tricherie, où il ne peut y avoir falsification, où il ne peut y avoir illusion et domination. Alors, il n'y a pas de règle absolue. Il est important, néanmoins, de comprendre que la libération de la relation fera de vous des êtres libres et entiers. L'attraction existante, au sein de l'humanité, envers l'autre sexe n'est que la résultante de l'incomplétude existant en vous par rapport à votre Divinité, par rapport à votre corps d'Êtreté. Une fois l'Êtreté trouvée, connectée et insufflée au sein de la personnalité, vous découvrirez que les besoins ne sont plus les mêmes dans la relation à l'autre. Il n'y a plus de besoin d'appariement, au sens par exemple de la fusion. Il y a besoin de libération et de liberté, ce qui ne veut pas dire séparation mais respect absolu de l'autre au sein de son individualité. Souvent, les êtres humains se déclarent leur flamme et leur amour, mais l'amour envisagé au sein d'un couple, quel que soit l'âge, est souvent considéré comme sa propriété. L'être aimé devient donc propriété. Il n'a donc plus l'occasion d'exprimer son Amour en dehors de la relation privilégiée telle que vous l'exprimez. Néanmoins, il faut bien comprendre que cette relation-là est d'office, et depuis le départ, totalement faussée. Il y a, réellement, réaction de domination, même si la domination ne va pas jusqu'aux extrêmes dominations de type masochistes et sadiques mais, néanmoins, subtilement, il existe toujours une domination au sein de cette relation privilégiée.


Question : comment vivre la sexualité au niveau de ce nouveau mode de couple ?


Cela est extrêmement différent selon chaque être humain, bien aimé. Certains, littéralement, n'ont plus de besoin, au sens sexuel. La sexualité n'est que le moyen de prouver et de retrouver l'Unité, l'espace d'un instant, au moment de ce que vous appelez jouissance et orgasme. L'ensemble des désirs que vous éprouvez, et la satisfaction de ces désirs, abouti de manière systématique à la reproduction du même désir et donc à la poursuite de la sexualité. À partir du moment où vous rentrez en Unité, la relation de couple s'alchimise, à condition, bien évidemment, que les deux le vivent. À ce moment-là, la sexualité n'est pas obligatoire et elle n'est pas non plus souhaitable. Mais chacun le vit en fonction de ce qu'il en a envie. La transcendance totale s'accompagne d'une disparition totale, non contrainte et non forcée, de l'activité sexuelle. Celle-ci est réellement transmutée, ainsi que cela a été expliqué dans de nombreux modèles traditionnels. Il n'y a plus de déperdition dans l'acte de rechercher l'Unité puisque vous la vivez, à deux, l'un avec l'autre, sans être pourtant, l'un dans l'autre, à la recherche d'une satisfaction. Néanmoins, il est bien évident que l'âge joue aussi, à ce niveau-là, un rôle important. Mais il convient de comprendre que nombre d'êtres vivants, même en couple, au sein de cette évolution de l'Unité, ne puisse plus avoir besoin du tout de relations, au sens sexuel, puisque la relation Unitaire s'établit déjà sans passer par les organes génitaux. Mais il n'y a pas, pour autant, à se priver, car toute privation est néfaste. Ceci doit être une évolution naturelle et normale, de l'évolution vers la cinquième Dimension. Ce qui ne retire pas, bien évidemment, le côté sacré de la sexualité, pouvant exister au sein de certains peuples, même au sein de la cinquième Dimension.


Question : qu'en est-il du Tantra ?


Le Tantra est une forme de sexualité sacrée devant aboutir à l'Unité. Mais l'Unité s'obtient toujours par rapport à l'autre, donc répéter la chose ne prouve que simplement une chose, c'est que vous n'êtes pas arrivés à l'Unité. Arriver à l'Unité correspond à se faire l'Amour à soi-même, en permanence, il ne peut donc y avoir de besoin extérieur. Étant dans la Vibration du Cœur, les fondations de la Vie ne sont plus au niveau du premier chakra, même si le corps physique existe encore, et même si vous avez encore les pieds sur Terre. Les fondations s'assoient un peu plus haut et donc, la sphère n'est pas ignorée, elle n'est pas mise au repos, mais elle est transcendée.

Question : qu'en est-il de la procréation, alors ?

Cela est profondément différent. Je vous citerai un exemple qui est proche de vous, qui est celui des Delphinoïdes de 5ème Dimension : la procréation existe mais elle ne se fait pas au sein d'un organisme femelle ou mâle. Elle se fait dans des particules de Lumière particulières. La gestation se fait donc à l'extérieur de l'atmosphère Vibratoire de la mère ou du père. De plus, l'éducation au sens où vous l'appelez (quoique ce ne soit pas du tout la même chose), le fait de se construire en tant que personnalité individualisée de 5ème Dimension Unifiée, ne se réalise qu'à travers un enseignement reçu par un ensemble de personnes, d'entités, qui ne sont pas les parents. Il n'y a plus, au niveau de la 5ème Dimension, d'imprégnation de ce que vous appelez transgénérationnel ou hérédité. La notion de couple n'a pas d'appropriation à travers un enfant qui serait le résultat de leur union. L'enfant naît donc totalement libre et affranchi des liens existant avec un père et une mère. Et cela ne pose aucun problème. La filiation matérielle a été voulue, au sein de cette Dimension, afin de mieux vous enfermer au sein de schémas de fonctionnement, issus, non pas de votre propre arbitre ou de votre souveraineté, mais de la souveraineté d'une lignée, ou du karma d'une lignée, si vous préférez. Il faut bien comprendre qu'au sein de cette dimension que vous parcourrez encore tout fonctionne sur le principe d'attachement et de détachement. Cela n'existe, simplement, pas du tout au sein des Dimensions Unifiées.

Question : qui décide alors de la venue d'un nouvel être ?

Deux êtres, ensemble.



Question : où intervient le choix de l'âme qui s'incarne ainsi ?

Le problème est inversé. Je parle, bien évidemment, de la Dimension 5ème, où la notion d'engendrement existe encore, ce qui n'est plus du tout le cas au sein des Dimensions plus éthérées et plus élevées, puisqu'il n'y a pas besoin d'enfanter quoi que ce soit puisque tout est déjà parfait. Néanmoins, au niveau de la cinquième Dimension et de la troisième Dimension Unifiée, je vous ai déjà dit que la relation sexuelle pouvait exister, que la procréation, au sens où vous l'entendez, peut encore exister même si les circonstances en sont profondément différentes. Alors, qui décide ? Eh bien, tout simplement, une âme décide, au bout d'un certain temps, de quitter, en Esprit et en Vérité, un corps, parce que celui-ci est usé, et veut expérimenter autre chose. Alors, à ce moment-là, elle contacte deux autres Consciences, puisqu'il n'y a plus de séparation des plans, afin d'être engendrée de nouveau, au sein d'un nouveau corps. Il n'y a pas d'interruption de Conscience. Il n'y a pas de phénomène d'apprentissage, tel que vous le définissez.

2 novembre 2009 Anael..

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

Ajouter un commentaire

Anti-spam